Sélectionner une page

TECHNIQUES PHOSPHENIQUES & developpeMent personnel

RETROUVER SON EQUILIBRE GRACE A LA LUMIERE

Développé par le Docteur Francis LEFEBURE depuis 1959, le PHOSPHENISME est un ensemble de techniques ayant pour but d’accroître les capacités cérébrales à partir d’une méthode fondée sur des réactions physiologiques : les phosphènes, que l’on obtient par de courtes fixations d’une source lumineuse.

QUE SONT LES PHOSPHENES ?

Les phosphènes sont toutes les sensations lumi-neuses subjectives, ou images de persistance rétinienne.

On obtient un phosphène en fixant pendant environ trente secondes, une lampe blanche opaline de 75 watts,

placée à deux ou trois mètres de distance.
Ces courtes fixations ne fatiguent nullement la vue et constituent, au contraire, une excellente gymnastique oculaire. La seule contre-indication à l’utilisation des phosphènes est le glaucome, c’est-à-dire l’hypertension des liquides de l’œil, et bien sûr, les opérations des yeux.
En obscurité, le phosphène se présente sous la forme d’une tache de couleurs changeantes qui persiste pendant environ trois minutes.

On peut encore former des phosphènes en fixant une surface réfléchissante, comme le reflet du soleil sur l’eau, ou le reflet de la lumière sur un mur blanc ou sur les pages d’un livre. On peut également en produire en fixant durant une minute, un dessin contrasté ou une tache de couleur. Dans tous les cas, la lumière produit une très forte stimulation cérébrale et facilite le travail intellectuel, d’où l’utilisation des phosphènes dans le cadre de la pédagogie. Mais un des premiers effets des phosphènes se fait sentir sur la détente et la relaxation.

SE DETENDRE SANS PEINE

Les phénomènes phosphéniques ne sont pas une simple “curiosité de la nature”, mais débouchent sur des applications quotidiennes utiles et pratiques. Ainsi, la première action du phosphène se fait sentir sur le système nerveux, d’où la profonde détente et le repos que l’on ressent lorsque l’on fait des phosphènes. Les pêcheurs sont un exemple qui illustre bien cette action favorable des phosphènes sur le système nerveux. En effet, lorsqu’ils sont sur leur lieu de pêche, ils sont capables de rester des heures entières à fixer l’eau en attendant une prise; et ce n’est pas l’attrait du poisson qui motive une telle patience. Ils affirment d’ailleurs, eux-mêmes, que si le poisson “ne vient pas” cela ne les gêne pas. De plus, des hypernerveux ou des personnes qui, d’habitude, sont incapables de tenir en place, trouvent dans cette activité, un repos et un calme particuliers. Ils disent ressentir une paix, une sérénité, qu’ils ne ressentent nulle part ailleurs.

Ce bien-être est dû à la réflexion du soleil ou du ciel lumineux sur l’eau. La fixation se fait sans que le pêcheur y prête attention. Il observe simplement les rides ou le courant de l’eau ; il suit son bouchon des yeux et le ramène régulièrement, et cela suffit à imprégner un rythme dans sa pensée. Il a donc un phosphène entretenu en permanence par la fixation de l’eau, et en même temps, un rythme régulier produit par le courant. Rythme et phosphène se répandent dans l’ensemble du système nerveux et de la masse cérébrale.

RETROUVER LE SOMMEIL

Ce qui nous intéresse plus particulièrement ici, c’est l’action structurante du phosphène sur la personnalité car il est bien évident que si, dans la vie de tous les jours, on ressent davantage de calme et si l’on est plus reposé, on sera beaucoup plus disponible dans toutes les activités et par conséquent bien plus efficace. De plus, ces fixations développent un très grand optimisme. Il est donc très intéressant de s’endormir en faisant quelques phosphènes et, dans l’obscurité, on observera simplement les couleurs en se laissant aller sans effort à ses pensées. Après trois minutes, on fixe à nouveau la lampe et l’on reprend l’observation du phosphène. En général, le sommeil survient au bout de peu de temps, pendant l’observation des couleurs, et il bénéficie tout particulièrement de cet apport d’énergie.

Nombreuses sont les personnes qui ont retrouvé le sommeil grâce aux phosphènes. Le lendemain, elles se sentent plus reposées et se réveillent avec un profond bien-être et une certaine euphorie. En raison de cette action du phosphène sur l’humeur et le caractère, il est bon de faire quelques phosphènes avant de commencer la journée.

es phosphènes ont une action particulière sur les rêves. Les personnes qui ne se souvenaient pas de leurs rêves s’en souviennent de mieux en mieux. Ils deviennent plus lumineux, plus colorés. Ils s’organisent et deviennent logiques. Sous l’influence des phosphènes, les rêves ont une tendance à la magnaturisation, au gigantisme. De plus en plus de rêves ascensionnels surviennent. Souvent, les enfants font des phosphènes uniquement pour leur action sur les rêves.

DE NOMBREUSES DECOUVERTES ET APPLICATIONS

Grâce aux phosphènes, le Docteur LEFEBURE fit de très nombreuses découvertes en physiologie cérébrale, et mit au point un ensemble de techniques permettant d’obtenir une large stimulation des facultés mentales, dans tous les domaines de l’épanouissement de la personnalité.

La simplicité de cette méthode permet des applications immédiates. Depuis 39 ans que le Phosphénisme existe, il n’en est pas à son premier coup d’essai. Des dizaines de milliers d’enfants, d’étudiants et d’adultes, l’ont déjà utilisé dans le monde entier, pour les études ou les aspects psychologiques. La simple pratique permet de constater l’efficacité de la méthode, non seulement dans le cadre des études, mais également dans toutes les activités de la vie, car l’action stimulante des phosphènes persiste entre les séances.

Pensée + PHOSPHENES
= PLUS DE CRÉATIVITÉ

Catégories